Home » Iles Atlantiques » 29 aout 2011, Porto Santo

Ce petit cailloux volcanique ne présentait à priori rien de très spécial, à part sa belle plage de sable doré et ses eaux limpides. Pourtant, nous nous en souvenons parfaitement car c’est l’île de la « première fois ». Première distance longue en mer (560 miles, parcourus en 3,5 jours), premières nuits sans lune à surveiller les cargos, premiers jours d’école en mer pour les enfants (et la maitresse), première île atlantique aperçue au loin, premières formalités à l’arrivée avec un douanier un peu approximatif.

Après une sortie de Gibraltar rendue difficile par les nombreux filets de pêcheurs marocains, nous prenons le large et nous touchons enfin les alizés portugais. C’est alors la découverte de cette longue houle atlantique qui complique le moindre geste quotidien: se déplacer, se raser, faire la cuisine… A l’époque, nous ne sommes pas encore parfaitement amarinés! Pour la première fois aussi, nous avons le sentiment de « vivre en mer » et non plus seulement de se déplacer.

Sur l’île, nous retrouvons la flotte de la Transquadra mise au sec le long du port, et notamment le bateau d’Eric (« Boulinou ») dont nous avions assisté au départ à Barcelone. Les blases nautiques qui couvrent le quai sont comme autant de cartes postales multicolores qui invitent au voyage. Pour la première fois donc, nous savourons notre nouvelle condition de nomade des mers.

Laissez un commentaire!